Agence de voyages Argentine
 
Vous êtes ici : Home > Croisières> Île des Etats
CROISIERE A L ÎLE DES ETATS
Le Phare du Bout du Monde - Jules Verne
5 jours - 4 nuits
La réserve  de L´île des Etats compte non  seulement avec l’ île du même nom mais aussi avec un  grand nombre d’îles tout  autour dont   l’archipel de nouvel an (Año Nuevo), Elle occupe 8300 hectares. L’île des Etats est la plus grande et elle est placée dans l’extrême Est des Andes Australes. Son climat humide, avec des pluies annuelles proches a 2000mm, favorisent des forêts toujours vertes où les arbres les  plus importants sont le griottier (Nothofagus betuloides) et le  cannelier (Drymis Winterii). Des arbres épineux comme Le Calafate , bien ramifiés et  atteignant 3 mètres de hauteur , abondent  dans la región grâce au soleil qui se filtre dans les bois. Un  sous-bois  de fougères, algues, et mousses d’une exubérance éclatante surprendront les visiteurs de ces parages. Turbales et prairies de la côte vont vous surprendre  aussi avec sa présence.

La ligne de la côte est irrégulière avec des golfes, criques et baies,  l’habitat parfait pour la vie sylvestre, avec une importante communauté d’ invertébrés qui deviennent l’aliment pour une grande variété d’oiseaux et d’ autres espèces.

Le 25 Décembre de 1615,à bord du Concordia, le capitain hollandais Guillermo Cornelio Schouten et le marchand Jacobo Le Maire ont fait la découverte du territoire qu'ils appelleraient « Pays des Seigneurs des Etats » .Ils ignoraient le caractère insulaire des territoires découverts. En 1643, le hollandais Hedrik Brouwed a circumnavigué l'île pour la première fois, et a vérifié qu'elle ne faisait pas partie du continent, donc elle est restée finalement baptisée « Isla de los Estados » (Ile des Etats)située au sud de la République Argentine, en face de la Terre du Feu et séparée du continent par l'étroit de Le Maire.

L'île de la Fin du Monde, comment l'appellerait après Julio Verne, a une surface de 534 km2 et une extension de 65km d'est ouest et entre 15km a 500mts de nord au sud.Cette apparition insulaire, qui a surgi de la Cordillère des Andes, se trouve à 240kms d' Ushuaia, à 200kms de Río Grande et a 400kms des Iles Malouines. Sur ses sousbassements, masse de pierre irrégulière au profil agressif, des coteaux irréguliers et abruptes, avec des pics aigus se manifestent. Ses côtes de pièrre nue, montrent des cavités profondes qui pénètrent par le cour de ses montagnes. On connaît beaucoup sur la faune de la côte (loups d'un et deux poils, pingouins, loutres de mer mouettes, « cormorans », « petreles », etc.). On verra ce qu'il y a à l'intérieur. Sûrement on pourra trouver quelques chèvres (introduites par Piedra Buena en 1872), peut être quelques cerfs rouges (introduits en 1973), une exubérante variété d'oiseaux et dans les lagunes intérieures la loutre d'eau douce, de plus d'un mètre de longueur -le Huillín- qui est en péril d'extinction ; le poisson Galaxia ou Puyen, petit et rapide, qui existait autrefois dans tout le territoire de la Terre du Feu (dans l'île Grande a été déplacé par les salmonidés) et dont l'existence se voit de nos jours réduite à cette île.

Les anglais, hollandais, et aussi les espagnols, à la recherche des Indes, ont parcouru et exploré ses côtes mais c'est avec l'illustre Luis Piedra Buena que la République Argentine a été présente pour la première fois dans ces terres . L'île semble avoir été pour lui l'un des plus grands amours de son existence. Ca a été en 1862 quand la célèbre marine argentine a construit dans l' un de ses ports (Cook), une petite maison, avec des lits pour refuge, indispensable pour tous ceux qui pouvaient naufrager dans ses proximités. Piedra Buena a dessiné sur un rocher de Cabo de Hornos : « Dans l'île des Etats On porte secours aux naufragés ». Une moyenne de 8 naufrages annuels se produisaient dans l'île à cette époque-là. Une grande quantité d'actes de courage au secours des naufragés,oeuvre de Luis Piedra Buena, est gardée avec zèle dans l'histoire navale argentine. Son travail a été reconnu internationalement.

Le Phare du Bout du Monde
28 juin 1881, le Pouvoir Exécutif National Argentin détenu par le Général Roca décide de faire valoir sa souveraineté sur la Terre du Feu. Il constitue le 24 octobre 1883 la Division Expéditionnaire de l'Atlantique sous les ordres du Commodore Augusto Lasserre. La division se compose d'une canonnière "Parana", d'une barque "Cabo de Hornos", d'un transporteur "Villarino", d'un vapeur "Commodoro Py" et de deux cutters "Patagonia" et Santa Cruz".

L'armée de mer qui a levé l'ancre en février 1884 arrive au port de San Juan de Salvamento le 18 avril 1884,et immédiatement des travaux commencent pour construire un phare, une prison et pour qu'il s'installe la sous-préfecture. San Juan del Salvamento est une baie ouverte sur l'extrême orient de l'île.

Première lumière en Patagonie et dans la zone de Cabo de Hornos, cette "lueur de la civilisation" inspirera Jules Verne dans son roman "Le phare du bout du monde". Le phare construit sur un promontoire de 70 mètres d'altitude, couvrait de son faisceau un secteur de 93° et développait un rayon de 14 à 15 miles nautiques. Il fut solennellement inauguré le 25 mai 1884. Le phare est une maison octogonale.

Deux de ses côtés, face à la mer, sont couverts de gros cristaux derrière lesquels se trouvent 7 lampes belges. Chaque lampe est alimentée journalièrement par 1 kg d'huile de colza. A l'intérieur, une pièce est utilisée comme dortoir avec diverses couchettes et une autre sert de dépôt pour les vivres et le matériel. Dans ces eaux tourmentées par de forts courants le long des côtes désolées, des dizaines de bateaux avaient formé avec leurs coques une chaîne funèbre. L'importance du phare est énorme, elle a permi une navigation plus sûre aux bateaux qui allaient de l' Atlantique au Pacifique.
 
Ushuaia – Étroit Le Maire
Nous partirons du  Port de la ville d’ Ushuaia, en direction à la bouche orientale du Canal Beagle. Le soir nous traverserons l’étroit La Maire.
Baie Franklin, Baie Crossley et Baie San Antonio
Le matin nous arriverons à la Baie Franklin, après nous continuerons vers la Baie Crossley, où nous allons descendre pour faire un tour sur la plage, regarder le zone archéologique et profiter du paysage de coteaux séparés par de grandes vallées de « turbales » et regarder l’un des plus intéressants oiseauw du site ; le « carancho austral ». Après nous rentrerons au M/V « Ushuaia » pour nous diriger a l’autre extrême de l’île, Port San Juan de Salvamento.
Port San Juan de Salvamento, Port Cook, Port Vancouver.
Nous allons nous réveiller avec l’image du fameux Phare du fin du Monde, qui a inspiré  Jules Verne. Nous allons débarquer dans le port et après ’une randonnée de 25 minutes nous allons arriver au Phare, entourés d’un paysage merveilleux. Au retour, sur le bateau, nous allons regarder une colonie de pingouins aigrette jaune et les loups marins de deux poiles. Après avoir fait un petit tour nous arriverons au Port Cook. Nous débarquerons sur la plage où nous vsiterons ce qui est resté de l’ancienne prison qui  a   fonctionné entre 1900 et 1902. Depuis d’ici nous nous dirigerons au  Port Vancouver, nous traverserons la vieille plage  qui sépare les côtes nord et sud par 500mts finalement nous arriverons au côté sud de l’île.
Ile Nouvelle année, Port Hopper, Etroit Le Maire
Le matin nous réaliserons un excursion en bateau pneumatique par la côte d’e l’île Observatoire, où nous pourrons regarder diverses espèces d’oiseaux, dont se détache les colonies de « cormoran impérial », « petrel géant », et pingouin de magallanes ; ainsi que   des mammifères marins comment les loups d’un poile sud-américain. Depuis d’ici nous partirons au Port Hopper et débarquerons en bateau jusqu’à l’intérieur du golfe, pour apprécier un paysage de igrande beauté, avec des pics aigu et des crêtes dentelées, couvertes d’un abondant bois qui arrive jusqu'à la côte.
Canal Beagle Ushuaia
Pendant la nuit nous traverserons l’ étroit Le Maire, nous  naviguerons dans la matinée par le Canal Beagle, jusqu'à notre destination  finale : La Ville d’ Ushuaia.
Le Bateau
M/V Ushuaia et ses caractéristiques
Le nom du bateau c’est Ushuaia, drapeau de Panamá, c’est un bateau de passagers avec déplacement DWL 2963 ton. C’est un bateau océanographique, construit par le gouvernement des Etats Unis, avec l’assignation de la NOAA (Agence Nord-américain d’investigation de océanographique et atmosphérique), pour son département d’océanographie, dans le chantier naval American Shipbuildin, d’ Ohio. Pendant l’année 2002 il a était réaménagé pour prendre des passagers, selon des standards de navigation et communication les plus élevés pour opérer dans la zone antarctique. La vitesse maximum c’est de 15 nœuds, et sa vitesse croisière c’est de 13 nœuds. A un maximum de capacité de 70 voyageurs et une autonomie de 11.245 milles nautiques, ça équivaut  à  42 jours de voyage. Il est préparé pour nous amener à la  fin du monde de la façon la  plus confortable et sûre. Il a 5 types de cabines : 1) Suites : composées par iun pont supérieur, chambre, salle de bains privée, living, TV, magnétoscope, DVD, frigo bar et vue extérieure. 2) Cabines A : Idem aux suites mais sans le living, TV, magnétoscope, DVD et frigo bar. 3) Cabines AA : idem que les cabines A mais avec la salle de bains non privée. 4) Cabines B : Idem que les cabines AA mais avec le pont  principal, non supérieur. 5) Cabines C : avec le pont  inférieur, chambre et salle de bains non privée. Dans les cas AA, B et C, la salle de bains se partage entre deux cabines (4 pax), avec l’accès de l’intérieur de celles-ci. On  partage la douche et le WC. Chaque cabine a son propre lavabo.

Installations
Elles comptent avec 35 cabines doubles avec salles de bains privées ou non- privées. Elles sont équipées pour faire des excursions en terre. Une salle de conférences avec un équipement multimédia, où les scientifiques et explorateurs nous donneront des causeries et nous raconteront leurs expériences dans la zone qu’on visite. Bibliothèque. Bar et living. Le bateau est muni de canots pour les débarquements que nous réaliserons pendant l’expédition.
Le prix comprend
 
LE PRIX COMPREND
Logement a bord du bateau pendant le voyage.
Repas
Excursion à terre
Conférences programmées pour les spécialistes naturalistes
Impôt et taxes du port
Journal de navigation détaillé
 
LE PRIX NE COMPREND PAS
Boissons
Blanchisserie

Communications à bord

La Vie Sauvage
Chungungo - Lontra felina
Delfín oscuro - Lagenorhynchus obscurus
Huillin - Lontra provocax
Cabecita negra austral - Carduelis barbata
Lobo de dos pelos - Arctocephalus australis
Rayadito - Aphrastura spinicauda
Ratón de los guindales - Abrothrix llanoi
Delfín austral - Lagenorhynchus australis
Pingüino penacho amarillo - Eudyptes chrysocome
Cóndor - Vultur gryphus
Pingüino de Magallanes - Spheniscus magellanicus
Matamico grande - Polyborus australis
Albatros de ceja negra - Thalassarche melanophrys
Gaviota cocinera - Larus dominicanus
Albatros errante - Diomedea exulansno
Remolinera chica. - Cinclodes outstaleti
Petrel gigante del sur - Macronectes giganteus
Remolinera araucana. - Cinclodes patagonicus
Cormorán cuello negro - Phalacrocorax magellanicus
Remolinera negra. - Cinclodes antarcticus